LA GREFFE DES POMMIERS
ET POIRIERS

 

 

Comment réussir à coup sûr
la greffe anglaise
ou
la technique de la greffe
à la pince à linge


       Greffe à Dommartin, sur le bord de l'étang du Roitelet


Ayant progressivement délaissé les greffes d'été pour des raisons de sécheresse, de vacances ou par manque de beaux écussons, je me suis rabattu sur ces greffes de printemps (ou d'automne) que sont les greffes en fente, anglaises simple ou compliquées et la greffe en couronne. A ce jour, il en est une que je préfère pour des raisons de facilité, de rapidité et de beauté du résultat : c'est la greffe à l'anglaise simple !
Je me propose de détailler point par point le cheminement de cette greffe qui vous permettra d'atteindre des records de réussite, y compris avec des greffons prélevés sur des rameaux âgés ou n'ayant pas été stratifiés pendant l'hiver.

 

LE MATERIEL INDISPENSABLE

  1. Un greffoir à lame droite, de type greffoir pour la vigne.
    Attention : l'aiguisage de ce type de greffoir n'est réalisé que sur une face, il existe donc des greffoirs biseautés différemment pour les droitiers ou les gauchers. A défaut, on pourra utiliser un greffoir à écussonner bien affûté, en évitant de trancher avec la partie courbe de la lame.

  2. La pince à linge.
    C'est mon truc qui permet le positionnement parfait du greffon sur le sujet et qui laisse les deux mains libres pour effectuer la ligature. On pourra prévoir deux pinces à linge différentes (voir photographie) dont une 'coupée', pour les petits diamètres.

  3. Pour les ligatures : Les Flexi-bandes qui sont des bandes de latex, étanches et biodégradables.
    Inutile d'essayer un autre type de ligature : c'est la meilleure pour réaliser de belles greffes, sans étranglement, tout en gagnant du temps pendant et après la greffe. Deux tailles de Flexi-bandes sont à conseiller : la numéro 4 en 200x6 mm et éventuellement la numéro 6 en 240x8mm pour les débutants de la ligature ou les greffes de plus d'un centimètre de diamètre.

    Le seul problème pour l'amateur sera de se procurer les Flexi-bandes qui ne sont distribuées qu'en sacs d'un kilo par quelques magasins spécialisés (compter environ 15 euros pour un sac qui contient de 750 à 1250 bandes selon la taille).

    Vous pourrez vous procurer les Flexi-bandes auprès de PUTEAUX - fournitures horticoles.


  4. Le mastic à greffer : Uniquement pour le sommet du greffon. Il ne faut jamais recouvrir les Flexi-bandes de mastic (y compris dans le cas de greffes en fente) pour que le latex puisse se décomposer au soleil.

  5. Divers : Sécateur, étiquettes, crayon à papier, ...

 

QUE ET QUAND GREFFER A L'ANGLAISE ?

Tous les arbres qui supportent la greffe en fente et dans les mêmes périodes que pour la greffe en fente (selon les croyances de chacun, on pourra ou non respecter les périodes de la lune). La seule contrainte étant d'avoir un diamètre de greffon identique à celui du porte-greffe. Généralement, les francs âgés de 2 ou 3 ans (pommiers, poiriers, aesculus, robiniers, ...) conviennent bien pour les greffes anglaises réalisées juste au dessus du collet de l'arbre (entre 5 et 15 cm du sol).

On pourra greffer sur table à racines nues ou sur des porte-greffes mis en pots, ou directement en pépinière à condition de bien supporter la position à genoux du carreleur.

 

LA GREFFE POINT PAR POINT

  1. Choisir un rameau greffon de la taille d'un crayon. S'il est plus petit, le réserver plutôt pour la greffe en fente ou la greffe en couronne.

  2. D'un coup d'oeil et en mettant le rameau greffon à coté du porte-greffe, vérifier que les diamètres sont identiques et repérer l'endroit exact où seront faites les coupes. Le point de greffe sera choisi de préférence à 5-10 centimètres du collet sur une partie régulière du porte-greffe plutôt exempte de bourgeons. Si les diamètres ne correspondent pas, choisir un autre rameau greffon ou un autre porte-greffe.

  3. La coupe en biseau du greffon.
    Au dos d'un oeil du rameau greffon, réaliser une coupe franche d'environ 3 centimètres. La coupe est réussie si elle ne fait pas de vague (la regarder de profil pour guetter les ondulations) et si vue de face, elle dessine un ovale régulier, identiquement allongé à ses deux extrémités. Au dos, l'oeil sera en face du haut de la coupe : un oeil trop bas rend difficile la ligature, un oeil trop loin du biseau ne jouera plus son rôle de tire-sève.

  4. Détacher le greffon du rameau en le coupant un centimètre au dessus du deuxième oeil. Les professionnels ne gardent qu'un seul oeil par souci d'économie, on choisira d'en garder au moins deux quitte à éliminer une pousse par la suite.
    A cet instant revérifier les diamètres comme au point 2. Il est encore possible d'abandonner ce greffon pour en tailler un autre.

  5. La coupe en biseau du porte-greffe : c'est le point le plus délicat puisque le greffeur n'a plus le droit à l'erreur.
    Avant la coupe raccourcir le sujet d'un coup de sécateur un peu au dessus du point choisi, puis on procédera en tirant le greffoir vers soi de bas en haut.

  6. Les deux biseaux mis cote à cote sont de tailles et de formes identiques.
    Les placer en contact et les maintenir avec la pince à linge, en prenant soin de ne pas abîmer le bourgeon tire-sève.

  7. Ligaturer avec une Flexi-bande.
    Commencer par une boucle en dessous de la greffe puis remonter à spires légèrement superposées, sans trop étirer l'élastique. Avec la main libre, on pourra pincer les spires au fur et à mesure pour éviter de laisser échapper brusquement l'élastique.

    Dès que le greffon est bloqué par deux ou trois spires, enlever la pince à linge (pour un droitier : la main gauche pince les premières spires et la main droite abandonne provisoirement la ligature pour enlever la pince à linge) et terminer la ligature en prenant soin de recouvrir toute la zone de contact, sans recouvrir le bourgeon tire-sève.
    Terminer par une boucle, en repassant l'extrémité de la Flexi-bande sous la dernière spire (pas de noeud).

  8. Mettre juste un peu de mastic sur le sommet coupé du greffon. Pour gagner du temps, on pourra mastiquer en fin de travail, sachant que tout oubli entraîne presque systématiquement l'échec de la greffe.

 

LES SOINS A APPORTER ULTERIEUREMENT

La Flexi-bande se désintégrera après le délai normal de reprise de la greffe, il n'y a donc pas de ligature à couper.
A deux ou trois reprises dans le courant du printemps, éliminer avec le pouce les bourgeons qui démarrent sur le porte-greffe.

JF Bourlès